Téléchargez votre partition PDF !
Par les professeurs de musique, pour leurs élèves

Cordoba - Isaac Albeniz

Prix : 29.90€

Pas de commentaires

Compositeur(s)

Isaac Albeniz

Arrangeur(s)

Tom Clark

David Louis

Niveau

2e Cycle

Mouvement(s)

Andantino

Formation

Orchestre d'Harmonie

Catégories

Harmonie Harmonie 2e Cycle 2e Cycle

Minutage

5'11''

Nombre de pages

78
Quantité :

Niveau : 2e Cycle

Cet arrangement de Córdoba tirée des Chants d'Espagne Op.232 est une réédition d’un arrangement de Tom Clark (1854-1943). L’instrumentation originale, avec notamment une partie de piccolo Réb, plusieurs parties de tuba en Ut, 4 parties de cors, a été très largement adaptée à une instrumentation actuelle.

Ecrit pour piano en 1897, les chants d’Espagne comportent 5 mouvements. Dans les 29 premières mesures d’introduction de la partition originale y figure une mélodie ainsi qu’une basse rappelant des « sons de cloches » que Tom Clark choisis de tout simplement de supprimer ! L’arrangement commence donc à la 30e mesure.

Isaac Albeniz

Isaac Albeniz



Isaac Albéniz ( 1860 - 1909) est un pianiste et compositeur espagnol connu pour ses œuvres pour piano basé sur les idiomes de la musique folklorique. Beaucoup de ses pièces comme les Asturies (Leyenda), Grenade, Séville, Cadix, Cordoue, Cataluña, et le Tango en Ré sont parmi les pièces les plus importantes pour la guitare classique.

Né à Camprodon, dans la province de Gérone, (son père Ángel Albéniz,un fonctionnaire des douanes et son épouse, Dolors Pascual) Albéniz est un enfant prodige. À sept ans, après avoir apparemment pris des leçons avec Antoine François Marmontel, il passe l'examen d'entrée au piano au Conservatoire de Paris, mais il n'est pas admis parce qu'il a été considéré comme trop jeune.

Sa carrière de concertiste commence à l'âge de neuf ans. Un mythe populaire veut qu'à l'âge de 12 ans Albéniz s'enfuit au bord d'un navire à destination de Buenos Aires. Il traverse Cuba et les États-Unis, donnant des concerts à New York et San Francisco et se rend ensuite à Liverpool, Londres et Leipzig. À 15 ans, il a déjà donnés des concerts dans le monde entier. Cette histoire est exagérée mais n'est pas entièrement fausse : Albéniz a fait le tour du monde en tant qu'artiste, mais il est accompagné par son père, qui, comme un agent des douanes est appelé à se déplacer fréquemment.

En 1876, après un court séjour au Conservatoire de Leipzig, il part étudier au Conservatoire Royal de Bruxelles, après que le secrétaire personnel du roi Alfonso, Guillermo Morphy, lui obtient une bourse royale.

En 1880, Albéniz part à Budapest pour étudier avec Franz Liszt.

En 1883, il rencontre le professeur et compositeur Felip Pedrell qui l'a inspiré à écrire de la musique espagnole comme les "Chants d'Espagne". Le premier mouvement (Prelude) de cette suite, plus tard rebaptisé après la mort du compositeur Asturias (Leyenda), est probablement la partition la plus célèbre aujourd'hui du répertoire de la guitare classique, même si elle est composée à l'origine pour piano. (Beaucoup d'autres compositions de Albéniz ont également été transcrites pour la guitare, notamment par Francisco Tárrega.) À l'Exposition universelle de 1888 à Barcelone, le fabricant de piano Érard a parraine une série de 20 concerts mettant en vedette la musique d'Albéniz.

L'apogée de la carrière d'Albéniz se situe entre 1889 à 1892 quand il donne des tournées dans toute l'Europe. Pendant les années 1890 Albéniz vit à Londres et Paris. A Londres, il écrit des comédies musicales.

En 1900, il commencé à souffrir de la maladie de Bright. Il compose pour le piano. Entre 1905 et 1908, il compose son dernier chef-d'œuvre, Iberia (1908), une suite pour piano.

En 1883, le compositeur épouse son élève Rosina Jordana. Ils ont trois enfants: Blanca (décédé en 1886), Laura (peintre), et Alfonso (qui a joué pour le Real Madrid dans les années 1900 avant de se lancer dans une carrière de diplomate). Deux autres enfants sont morts en bas âge.

Albéniz est mort de sa maladie rénale, le 18 mai 1909, à 48 ans à Cambo-les-Bains. Quelques semaines avant sa mort, le gouvernement Français lui accorde la Grand-Croix de la Légion d'honneur. Il est enterré au cimetière de Montjuïc à Barcelone.

Pas encore de commentaires pour cette partition !