Concerto pour Clarinette KV622 - Adagio (Ensemble Variable) - Wolfgang Amadeus Mozart

Prix : 6.90€

Pas de commentaires



Compositeur(s) : Wolfgang Amadeus Mozart

Arrangeur(s) : Jacques Altobelli

Niveau : 2e Cycle

Mouvement(s) : Adagio

Formation : Ensemble à Géométrie Variable

Catégories : 2e Cycle Clarinette Bois Musique de Chambre Ensembles variables Ensembles variables Cycle 2 Musique Classique Musique de Chambre 2e Cycle

Minutage : 4'53''

Nombre de pages : 32

Quantité :


Niveau : Milieu de 2e Cycle

Le Concerto pour clarinette avait été composé entre le 28 septembre et le 7 octobre 1791, à l'attention de Anton Stadler, un cor de bassiste et clarinettiste virtuose que Mozart appréciait beaucoup et qui était dans la même loge maçonnique. En réalité, l'Allegro avait été composé dès 1787, mais en sol majeur (K621b) et non en la, et pour cor de basset. Mozart avait repris et transcrit ce mouvement pour l'ajouter à ce concerto, tout en y adjoignant deux mesures. Selon une lettre que Mozart écrivit à sa femme environ huit semaines avant sa mort, on sait que le Rondo fut achevé le 7 octobre 1791. Mozart précisa qu'il l'avait écrit pour la bass Klarinett de Stadler. Ce dernier avait inventé trois ans auparavant avec Theodore Lotz la clarinette en la de basset, formée d'une extension à sa clarinette en la qui permettait de rapprocher cette dernière d'un cor de basset et donc de jouer dans un registre plus grave. Cet instrument avait été baptisé alors clarinette de basset (à ne pas confondre avec la clarinette basse moderne). Mozart avait probablement composé son Concerto en prenant en compte les particularités de cet instrument :la clarinette en la de basset peut descendre jusqu'au do tandis que la clarinette en la ,ordinaire, ne peut aller que jusqu'au mi.

Les éditeurs firent des modifications pour que le morceau puisse être joué sur les clarinettes en si bémol ou en la, et certains passages dans les graves ont donc été revus. Malheureusement, la version originale du Concerto ne fut jamais publiée et la partition originale perdue. La plus ancienne version que l'on possède de cette œuvre est la version publiée par Andrè de 1801 pour clarinette en la. Bien que la plupart des interprétations soient faites de nos jours avec des clarinettes en la (ou en sib), il y a eu des tentatives de restauration de la partition originale de Mozart jouées avec des cors de basset ou des clarinettes en la de basset. Cette dernière n'est d'ailleurs plus utilisée (et même fabriquée) que pour l'exécution traditionnelle de ce Concerto et de l'aria Non più di fiori de l'opéra La clémence de Titus.

il faudra tout particulièrement veiller à la douceur de l’accompagnement et au respect des nuances. La liberté est laissée au soliste de créer sa propre cadence.

Jacques Altobelli

Jacques Altobelli


Etude de la clarinette à Marseille, j’ai aussi suivi les cours de musique électroacoustique du CNR de Marseille. Puis je me suis « spécialisé » dans la clarinette basse. Je joue aussi du saxophone.
J’ai jusqu’à aujourd’hui joué dans de nombreuses formation allant du groupe de rock/blues au grand orchestre symphonique en passant par des formations de musique de chambre et d’orchestre d’harmonie.
Ayant beaucoup joué en quatuor et ensemble de clarinettes c’est tout naturellement que je me suis mis à arranger des pièces pour ces formations.
Je suis actuellement président d’une association qui regroupe une école de musique et un orchestre d’harmonie en Charente Maritime.

Pas encore de commentaires pour cette partition !

Les éditeurs avec qui nous travaillons

logos Editeurs

Notre Partenaire

logo Open Talent