Téléchargez votre partition PDF !
Par les professeurs de musique, pour leurs élèves

Louis

Louis VIERNE

Louis Victor Jules Vierne (1870 - 1937) était un organiste et compositeur français.

Louis Vierne est né à Poitiers, presque aveugle en raison de cataractes congénitales, mais très tôt, on découvre un don inhabituel pour la musique. Alors qu'il n'avait que deux ans, il entendit le piano pour la première fois : un pianiste lui joua une berceuse Schubert et, après avoir terminé, le jeune Louis se mit aussitôt à choisir les notes de la berceuse sur le piano.

Après avoir terminé ses études en province, il entre au Conservatoire de Paris. A partir de 1892, il est assistant de l'organiste Charles-Marie Widor à l'église Saint-Sulpice à Paris. Il devient ensuite organiste principal à la cathédrale Notre-Dame de Paris, poste qu'il occupe de 1900 à sa mort en 1937.

Vierne a eu une vie physiquement et émotionnellement très difficile, avec des épreuves spirituelles sévères qui se reflètent dans une grande partie de sa musique. Ses cataractes congénitales ne le rendaient pas complètement aveugle, mais il était ce qu'on appellerait aujourd'hui "légalement aveugle". Au début de sa carrière, il composa sur du papier manuscrit surdimensionné, à l'aide d'un "grand crayon", comme l'a raconté son collègue Marcel Dupré. Plus tard dans sa vie, alors que sa vue déjà limitée continuait de diminuer, il a eu recours au braille pour faire la majeure partie de son travail.

Il fut profondément affecté par une séparation et le divorce qui s'ensuivit, et il perdit son frère René et son fils Jacques sur les champs de bataille de la Première Guerre mondiale. Bien qu'il fut l'un des organistes les plus prestigieux de France, l'orgue Notre-Dame fut dans un état de délabrement durant une bonne partie de son mandat à l'instrument. Il a finalement entrepris une tournée de concerts en Amérique du Nord afin de recueillir des fonds pour sa restauration.

Un accident de la rue à Paris lui a causé une grave fracture à la jambe. Malgré ses difficultés, cependant, ses élèves le décrivaient uniformément comme un enseignant gentil, patient et encourageant. Parmi ses élèves figurent Augustin Barié, Edward Shippen Barnes, Lili Boulanger, Nadia Boulanger, Marcel Dupré, André Fleury, Isadore Freed, Henri Gagnebin, Gaston Litaize, Édouard Mignan, Émile Poillot, Adrien Rougier, Alexander Schreiner, Georges-Émile Tanguay.

Le gouvernement de la France a fait de Vierne un Chevalier de la Légion d'honneur en 1931.

Vierne est victime d'un accident vasculaire cérébral ou d'une crise cardiaque (les rapports des témoins oculaires diffèrent) alors qu'il donne son 1750e récital d'orgue à Notre-Dame de Paris, le 2 juin 1937 au soir. Il avait terminé le concert principal, qui, selon les membres du public, lui a montré à son plein potentiel ("aussi bien qu'il n'a jamais joué"). Immédiatement après qu'il eut fini de jouer sa "Stèle pour un enfant défunt" de son opus 58 "Triptyque", la section finale devait être deux improvisations sur des thèmes soumis. Il a lu le premier thème en braille, puis a choisi les jeux qu'il utiliserait pour l'improvisation. Il s'est soudainement incliné vers l'avant et est tombé du banc alors que son pied heurtait la pédale basse " E " de l'orgue. Il a perdu connaissance alors que la seule note résonnait dans toute l'église. Il avait ainsi réalisé son rêve de toute une vie - mourir à la console du grand orgue de Notre-Dame. Maurice Duruflé, autre grand organiste et compositeur français, était à ses côtés au moment de sa mort.

Partitions de Louis VIERNE

Titre
Auteur
Ensemble
Prix
Berceuse - Ensemble Variable - VIERNE L.

Berceuse

Louis Vierne

Ensemble Variable

14.90€

Abonnez-vous à notre newsletter

Les éditeurs avec qui nous travaillons

logos Editeurs

Notre Partenaire

logo Open Talent