Recevez vos Partitions PDF dans votre boite email !
Par les professeurs de musique, pour leurs élèves
Pas de partitions
dans votre Panier

Partition 7 chants brésiliens - Ensemble Variable - TRADITIONNEL
Partition 7 chants brésiliens - Ensemble Variable - TRADITIONNELPartition 7 chants brésiliens - Ensemble Variable - TRADITIONNELPartition 7 chants brésiliens - Ensemble Variable - TRADITIONNEL
7 chants brésiliens - Ensemble Variable - TRADITIONNEL Télécharger un extrait de la partition PDF

Compositeur :

Traditionnel Brésilien

Arrangeur :

Fabrice Lucato

Niveau :

Fin 1er Cycle cycle

Mouvement(s) :

1. Morena, morena 2. A paloma Brazileira, 3. Mimosa Flôr, 4. O Bilontra, 5. jaja, você quer morrer, 6. Menina Faceira, 7. Eu vi Amor pequenino

Formation :

Ensemble à Géométrie Variable
(Pour plus de détails, cliquez sur une vignette)

Minutage :

7'52''

Nombre de pages :

120

Prix : 19.90€
Niveau : Fin de 1er Cycle

Ces morceaux sont de niveau fin de cycle 1 et peuvent être aussi joués uniquement en formation quatuor.

Les présentes versions des morceaux de musique et les textes sont le résultat de longues recherches et d’un long travail artistique d’Albert Friedenthal de 1882 à 1901 sur la musique populaire des Créoles d’Amèrique.

« Le Brésil, était autrefois une colonie fondée par les Portugais. En 1822 il se rendit indépendant de sa mère-patrie et devint un empire indépendant, qui fut transformé en état libre en 1889. Dans la musique populaire de ce pays on reconnaît , à côté de traces portugaises indiscutables, l’ influence espagnole qui fut apportée par la havanaise et l’influence africaine.
Parmi les morceaux donnés ici , les trois premiers ont purement le caractère de la havanaise, de 4 à 6 une physionomie africaine et le 7ème morceau est de caractère purement portugais ». Albert Friedenthal

1/ Morena, morena
« Chant populaire du midi du Brésil, recueilli à Curitiba en 1888 ». Albert Friedenthal

2/ A paloma Brazileira
« Chanson de batelier brésilienne. Comme la mélodie rappelle beaucoup celle de la Paloma mexicaine, on appelle souvent cette chanson la paloma Brazileira. Recueillie en 1888 ». Albert Friedenthal

3/ Mimosa Flôr
« Chanson populaire du sud du brésil, recueillie à Curitiba en 1888 ». Albert Friedenthal

4/ O Bilontra
« Peut se traduire à peu prés par flaneur . Véritable danse composée par Gomez Gardin peu de temps aprés la suppression de l esclavage (1888). Les paroles en mauvais portugais sont en partie impossibles à traduire. L ‘éxecution de ce morceau exige beaucoup de comique ». Albert Friedenthal
5/ jaja, você quer morrer
« Chanson appelée Lundu , c’est à dire chanson comique, composée et mise en musique par Xisto Bahia » Albert Friedenthal

6/ Menina Faceira
« Danse brésilienne, tirée d’un vaudeville composé par Francisca Gonzaga. Francisca Gonzaga est une compositrice de grand talent, qui a publié de nombreuses œuvres : opéras, vaudevilles, chansons et des morceaux de piano». Albert Friedenthal

7/ Eu vi Amor pequenino
« Modinha brésilienne du vieux temps écrite vers 1855 . Le déplacement des rythmes dans le chant n’est pas une particularité brésilienne et il paraît probable que cette chanson est d’origine Portugaise . Elle est très connue aujourd’hui dans ce pays». Albert Friedenthal

Fabrice LUCATO


Né en 1968, il commence le saxophone à l’âge de huit ans . Ayant une passion pour le jazz, il étudie le saxophone jazz et l ‘écriture pour Big Band au CIM à Paris, avec Xavier Cobo, Jean-Claude Fohrenbach, Denis Bioteau et Ivan Julien.

Titulaire d’un DEM jazz, d’un DEM saxophone classique et du DE de professeur de saxophone classique. Direction et écriture d’arrangements pour le Big band de Vichy .

Actuellement professeur de saxophone à Dompierre sur Besbre et Avermes. Pratique également le piano, la trompette et la flûte traversière.

Cliquez ici pour publier un commentaire


* Obligatoire