Recevez vos Partitions PDF dans votre boite email !
Par les professeurs de musique, pour leurs élèves
Pas de partitions
dans votre Panier

Partition Invention BWV 794 - Trio - BACH J. S.
Partition Invention BWV 794 - Trio - BACH J. S.Partition Invention BWV 794 - Trio - BACH J. S.Partition Invention BWV 794 - Trio - BACH J. S.
Invention BWV 794 - Trio - BACH J. S. Télécharger un extrait de la partition PDF

Compositeur :

Bach Jean-Sebastien

Arrangeur :

Claude CHARLIER

Niveau :

2e Cycle cycle

Formation :

Trio
(Pour plus de détails, cliquez sur une vignette)

Minutage :

1'51''

Nombre de pages :

12

Prix : 5.00€
Niveau: Cycle II

Tonalité : Fa majeur
Type d’exposition : A, sujet exposé seul
Type de contrepoint : Simple
Structure : Enoncés thématiques, Canon, Strette
Tempo suggéré: 45, 50, 55 à la noire

Cette petite fugue à un sujet peut être définie comme une fugue strette.
Le compositeur utilise dans cette œuvre deux techniques cousines: le canon et la strette.
Le canon consiste en une exposition décalée du sujet (mesure 7) – à une distance plus ou moins importante, le plus souvent à un intervalle d’une octave ou d’une quinte. On parle alors de canon à l’octave, de canon à la quinte.

Bach exploite aussi la tête du sujet qu’il rapproche par expositions successives (mesures 4-5, 15-17, 19 -21). Cette technique de fausse entrée – on n’énonce que le début du sujet – fait penser à une fugue strette. La strette se situe le plus souvent à la fin de la fugue. C’est une technique qui consiste à énoncer le sujet dans sa totalité ou en partie, dans des entrées de plus en plus rapprochées.

La strette est relativement peu utilisée dans les fugues de Bach, car elle ne peut se travailler que dans le contexte du contrepoint simple.

Claude CHARLIER


Claude Charlier est né à Godarville en Belgique.

Il a étudié l’orgue au Conservatoire Royal de Mons sous la direction de Marcel Druart. Il a suivi pendant deux années les cours privés de Charles Koenig pour le clavecin ainsi qu’une initiation au violoncelle.
Il a obtenu une licence de musicologie à l’Université libre de Bruxelles en 1977, et a soutenu dans le même établissement un doctorat en philosophie et lettres, option musicologie en 1990 : Polythématisme et structure formelle dans l’art de la fugue, par laquelle il développe son intérêt pour la musique baroque, plus spécifiquement pour les fugues de Jean-Sébastien Bach.

En 2009, il a entrepris l’édition d’une série de partitions entièrement colorées de manière analytique, « Bach en couleurs ».

Claude Charlier donne des conférences et anime des débats de tous niveaux autour des fugues de Jean-Sébastien Bach, dans les académies, écoles de musique, conservatoires, universités.
Courriel de l’auteur: h 8 c 3 a1 b 2@skynet.be

Cliquez ici pour publier un commentaire


* Obligatoire