Recevez vos Partitions PDF dans votre boite email !
Par les professeurs de musique, pour leurs élèves
Pas de partitions
dans votre Panier

Partition Concertino Op.107 - Flûte et Piano - CHAMINADE C.
Partition Concertino Op.107 - Flûte et Piano - CHAMINADE C.Partition Concertino Op.107 - Flûte et Piano - CHAMINADE C.Partition Concertino Op.107 - Flûte et Piano - CHAMINADE C.
Concertino Op.107 - Flûte et Piano - CHAMINADE C. Télécharger un extrait de la partition PDF

Compositeur :

Chaminade Cécile

Niveau :

3e Cycle cycle

Mouvement(s) :

Moderato

Formation :

Duo sonate, flûte et piano
(Pour plus de détails, cliquez sur une vignette)

Minutage :

8'07''

Nombre de pages :

19

Prix : 4.90€
Niveau : 3e Cycle

Le Concertino pour Flûte de Cécile Chaminade en ré majeur, op. 107 est composé en 1902 pour flûte et orchestre et est plus tard transcrit pour flûte et piano. Le Concertino a été commandé par le Conservatoire de Paris en 1902, sans doute comme une pièce d’examen pour les élèves de flûte. Parmi les flûtistes, la légende veut que Chaminade écrit le Concertino pour punir un amant flûtiste de l’avoir quitté pour épouser quelqu’un d’autre, elle écrit donc un morceau très difficile afin qu’il ne puisse le jouer (bien qu’il aurait réussit).

Paul Taffanel décrit la partition comme “mélodique et attrayant”.

La composition de Chaminade s’ouvre sur une large mélodie. Après une section centrale plus active, marquée Più animato agitato dans la partition, il y a une courte phrase qui mène à une cadence pour le soliste. La pièce se termine par une reprise de la mélodie d’ouverture et une coda.

Cécile CHAMINADE


Cécile Louise Stéphanie Chaminade (1857-1944) est une compositrice et pianiste française.

Née à Paris, elle étudie d’abord le piano avec sa mère, puis avec Félix Le Couppey, Marie Gabriel Augustin Savard, Martin Pierre Marsick au violon, et Benjamin Godard pour la composition, mais pas officiellement car son père désapprouve son éducation musicale.

Ses premières expériences de composition ont lieu dans ses premières années. A 8 ans, elle joue une partie de la musique sacrée de Georges Bizet qui est très impressionné par ses talents. Elle donne son premier concert à l’âge de 18 ans. Elle écrit la plupart des pièces de caractère pour piano et des chansons de salon, presque toutes sont publiées.

Elle parcourt la France à plusieurs reprises et en 1892, elle fait ses débuts en Angleterre, où son travail est extrêmement populaire. Isidor Philipp, coordinateur du département de piano du Conservatoire de Paris défend ses œuvres.

Chaminade épouse un éditeur de musique de Marseille, Louis-Mathieu Carbonel, en 1901. Il meurt en 1907, Chaminade ne se remariera pas.

En 1908, elle visite les Etats-Unis. Ses admirateurs lui accordent un accueil très chaleureux. Elle compose un Konzertstück pour piano et orchestre, la musique de ballet Callirhoé et autres œuvres orchestrales. Ses chansons, comme La Bague en Argent et Ritournelle, sont aussi très appréciées. Ambroise Thomas dit une fois de Chaminade: “Ce n’est pas une femme qui compose, mais un compositeur qui est une femme” En 1913, elle a reçoit la Légion d’Honneur, une première pour une femme compositeur. A Londres, en 1903, elle réalise des enregistrements phonographiques de sept de ses compositions pour le Gramophone et Typewriter Company; ceux-ci sont parmi les plus recherchés après les enregistrements de piano par les collectionneurs. Avant et après la Première Guerre mondiale, Chaminade enregistre de nombreux rouleaux de piano, mais à mesure qu’elle vieillit, elle compose de moins en moins. Elle meurt à Monte-Carlo le 13 Avril 1944.

Cliquez ici pour publier un commentaire


* Obligatoire